Fuad Abdel Aziz


Journaliste professionnel, correspondant pour l’agence de presse officielle Sana, Fuad Abdel Aziz a été contraint de relayer les mensonges du régime suite au soulèvement de Deraa, première ville syrienne insurgée et envahie par l’armée régulière à la fin du mois d’avril 2011. Soupçonné dès le début des événements de sympathie envers le mouvement révolutionnaire, il raconte la mise en place, au sein de l’agence, de mesures exceptionnelles de surveillance des journalistes.

Son témoignage illustre les pressions exercées à l’encontre des journalistes de la presse officielle syrienne qui remettent en cause la stratégie de désinformation du régime.