Bilan de l’activité de soutien de RSF en 2012

Le bureau Assistance du Secrétariat international de Reporters sans frontières et son homologue berlinois sont chargés de coordonner le soutien administratif, matériel et financier que l’organisation apporte aux journalistes et médias en difficulté. Mise en sécurité, soutien à la poursuite des activités de médias pris pour cibles, prise en charge des frais médicaux ou de justice de journalistes agressés ou poursuivis, soutien d’urgence pour les journalistes en exil, sont autant d’actions  que Reporters sans frontières entreprend pour aider les acteurs de l’information du monde entier face aux situations de crise qu’ils traversent.

Reporters sans frontières a accordé 166 bourses d’assistance en 2012, pour un montant global de plus de 160 000 €.

Un tiers des bourses allouées en 2012 l’ont été au bénéfice de journalistes originaires de pays du Moyen-Orient, principalement de Syrie et d’Iran en raison de l’exode massif auquel le conflit et la répression endémique contraignent les acteurs de l’information. Plus d’une trentaine de journalistes syriens ont fui leur pays en 2012. En Iran, le tour de vis opéré par les autorités en amont des élections législatives de mars 2012 a précipité le départ de dizaines de professionnels des médias.

 

Bourses - Geo

Répartition des bourses en fonction de l’origine géographique des bénéficiaires

Reporters sans frontières a également largement soutenu les journalistes de la Corne de l’Afrique (34% des bourses ont bénéficié à des journaliste africains) fuyant l’insécurité et l’arbitraire régnant en maîtres en Somalie et en Erythrée, notamment. Plus de 40% des bénéficiaires du soutien étaient des journalistes en exil.

Bourses - Bénéf

Répartition des bourses en fonction du type de bénéficiaires

L’organisation a rédigé plus d’une centaine de courriers de soutien afin d’aider ces journalistes à obtenir un visa ou une protection internationale adéquate. Au delà de ces lettres, Reporters sans frontières a multiplié les contacts et les échanges avec les représentants des antennes du Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations unies, notamment au Soudan, au profit de journalistes érythréens. Suite à une rencontre avec des représentants du bureau de Nairobi de l’agence onusienne pour les réfugiés en décembre 2011, Reporters sans frontières, le Committee to Protect Journalists et le Rory Peck Trust ont mené des actions de plaidoyer conjointes afin d’œuvrer à une meilleure protection et prise en compte de la situation des journalistes somaliens réfugiés au Kenya.

En 2012, Reporters sans frontières s’est également attachée à soutenir le combat des journalistes professionnels ou citoyens informant l’opinion et la communauté internationale malgré les risques et les menaces.

Un quart de l’assistance apportée par l’organisation a été dédié au soutien à l’activité de médias, journalistes professionnels ou citoyens indépendants. Reporters sans frontières a ainsi accordé un soutien matériel à des journalistes-citoyens documentant la situation et les violations des droits de l’homme dans le nord de la Syrie. Elle a mis en ligne des miroirs de sites d’information attaqués ou bloqués afin de faire échec aux velléités de censure des autorités.

Bourses - Objet

Répartition des bourses selon leur objet

13% des bourses attribuées ont permis à des journalistes menacés de se mettre en sécurité dans leur pays ou de le quitter en urgence pour un pays voisin ou l’Europe, lorsque la gravité des menaces l’exigeait. Ce soutien a largement bénéficié à des journalistes européens – azerbaïdjanais, ouzbèkes – et d’Amérique latine – honduriens, colombiens.

35% du soutien financier accordé par l’organisation a permis à des journalistes de faire face à leurs frais de justice et assurer leur défense par un avocat (11%), d’aider des proches à faire face à la perte de revenus causée par l’incarcération, l’hospitalisation, le décès d’un journaliste (7%) ou de régler les frais médicaux de journalistes blessés dans le cadre de leur activité (17%).

PJ : Répartition des lettres de soutien envoyées par Reporters sans frontières en fonction de l’origine géographique des professionnels des médias ainsi que des autorités sollicitées.

Lettres - Geo

Lettres - Autorités

logoue_copie-a7590-2-41b43

Cette action a notamment pu être menée grâce au soutien de l’instrument européen pour la démocratie et les droits de l’homme (IEDDH) de l’Union européenne, dont Reporters sans frontières est bénéficiaire.

afd_rvb_v222-74848-d8744

Reporters sans frontières bénéficie également du soutien de L’Agence Française de Développement (AFD) pour la réalisation de cette action.